Mathématiques
Compétences en mathématiques en fin d’école primaire
1er novembre 2010

La DEPP vient de publier les résultats de l’évaluation des compétences en mathématiques en fin d’école primaire. Seuls 58% des élèves présentent des résultats satisfaisants permettant d’envisager une poursuite de la scolarité « de façon autonome au collège ».

La fabrication des évaluations

vignette Un échantillon représentatif a été constitué comportant 3 809 élèves de 210 classes et 143 écoles. 5 compétences ont été évaluées pour chacun des 6 champs choisis dans les programmes de mathématiques, par l’intermédiaire de 385 items. La durée de passation par élève ayant été limitée à 2 heures, des « blocs » ont été constitués et chaque élève n’a été évalué que sur une partie des items. La méthode « habituelle » de la DEPP a été appliquée : les 10% de scores les plus élevés ainsi que les 15% des scores les moins élevés ont été isolés puis les scores restants ont été partagés en 3 groupes égaux. On obtient donc 5 groupes.

Compétences et champs mathématiques

Les 6 champs mathématiques choisis sont présents dans les programmes de 2008 comme ils l’étaient dans ceux de 2002 : connaissance des nombres entiers et décimaux, calcul, exploitation de données numériques, espace et géométrie, grandeurs et mesure. Les compétences, attendues en fin d’école primaire : identifier des notions, exécuter un calcul, traiter des données, produire en autonomie, contrôler-valider.

Les compétences par groupes

- Groupe 1 et groupe 0, 15% : Dans les 15% d’élèves le plus faibles, 3,2% ne maîtrisent aucune des compétences attendues en fin d’école primaire, même s’ils sont « capables de réponses partielles et de réussites hétérogènes ». Ils forment le groupe 0. Les 11,8% restants (groupe 1) ont quelques acquis en particulier l’addition sans retenue et la possibilité de résoudre des problèmes simples. Mais ils restent extrêmement dépendants de l’oral, de leur expérience quotidienne, de situations connues.

- Groupe 2, 26,4% des élèves : Ces élèves ont « acquis des automatismes mais ont du mal à les transférer dans des situations nouvelles ». Difficultés avec les propriétés des opérations et avec les nombres décimaux, avec les divisions d’entiers à plus d’un chiffre au diviseur, difficultés à sortir des situations stéréotypées et à être autonomes caractérisent ces élèves.

- Groupe 3, 30,7% : Ces derniers réussissent toutes les compétences à plus de 70%, maîtrisent le lexique mathématique, transfèrent leurs compétences acquises et les utilisent pour résoudre des situations nouvelles.

- Groupe 4, 17,9% : La maîtrise affirmée de toutes les compétences caractérise ce groupe.

- Groupe 5, 10% : L’aisance se rajoute à la maîtrise... et pourtant certains items n’ont pas obtenu 50% de réussite, même dans ce groupe. Il s’agissait d’exercices demandant une décentration pour déconstruire mentalement une figure avant de produire un énoncé de construction avec des étapes.

Les enseignements de l’étude

Sans surprise, les élèves de ZEP présentent des performances inférieures avec une sur-représentation des groupes 0, 1 et 2. Les résultats sont encore plus faibles pour les élèves ayant redoublé au moins une fois. Dans les 41,4% des élèves des groupes 0, 1 et 2, un certain nombre sont orientés en SEGPA (1,1%), ou maintenus en CM2 (1,2%) ou « bénéficient » d’une autre orientation (0,3%), ce qui donne, au total, le chiffre de « 37,7% des élèves entrant en 6ème qui ne maîtrisent pas suffisamment les notions mathématiques attendues en fin d’école primaire pour réussir de façon autonome au collège ». Si les auteurs de la note recommandent que soient mis en place des dispositifs pour prendre en compte ces élèves au collège, il semble important que les conséquences en soient tirées aussi pour l’école primaire. Quelle formation des personnels, et surtout quelle formation continue ? Comment ancrer les mathématiques dans la vie et construire une culture mathématique dans la société ?

Alors que sont attendus les résultats des dernières enquêtes PISA, le ministère s’honorerait de vouloir répondre à ces questions... avec les enseignants.

- la note de la DEPP d’octobre 2010

- autre article : les enseignements de PISA