Hommage à Catherine Gendrin, auteure et conteuse
15 décembre 2010
  (1 vote)

Catherine Gendrin était intervenue à l’Université d’automne du SNUipp en octobre 2009, ponctuant, avec beaucoup de talent, les différents temps de la table ronde sur les droits de l’enfant.

Catherine Gendrin : "Les contes ? Bien sûr ! Mais lesquels, comment et pourquoi ?"


Catherine Gendrin IMG/flv/gendrin.flv
Conteuse professionnelle
"Les contes ? Bien sûr ! Mais lesquels, comment et pourquoi ?"

Communiqué de Rue du Monde

Les éditions Rue du monde ont la douleur de vous faire part du décès de Catherine Gendrin, conteuse et auteure de livres pour la jeunesse, survenu dimanche 12 décembre 2010, à l’âge de 53 ans. Cette disparition brutale, suite à une fulgurante maladie au cerveau qui venait d’être décelée, laisse un grand vide dans l’univers du conte.

Catherine Gendrin collectait des contes à travers le monde et en racontait depuis près de trente ans. Amie des peuples qui se battent pour faire vivre leur mémoire, elle aimait porter auprès de son public, et tout particulièrement des enfants, les mystères de la vie tels qu’ils sont perçus dans d’autres cultures. Elle partageait avec talent les valeurs humanistes qui lui ont toujours tenu à cœur : la haine de la guerre et de la barbarie, le dégoût pour la condition humiliante imposée aux femmes, sa passion pour la tolérance, la culture et la liberté. Elle a souvent eu l’occasion, notamment, de manifester son attachement à la culture arabe, menant de très nombreuses initiatives en Algérie ou auprès des populations immigrées dans notre pays. Elle a d’ailleurs publié un magnifique « Contes de l’olivier - Contes juifs et arabes réunis ». Catherine Gendrin parvenait merveilleusement à allier sa volonté de contribuer à l’émancipation collective et son désir d’être au plus près de la modeste vérité de l’individu. Femme debout, amoureuse des mots, elle a signé cinq ouvrages aux éditions Rue du monde et en préparait plusieurs autres, dont un recueil de contes nomades à paraître, comme cela a souvent été le cas, dans le cadre d’une initiative conjointe avec le Secours populaire français.

Alain Serres, directeur de Rue du monde, qui a partagé de nombreux projets culturels avec Catherine Gendrin depuis le début des années 1980, et toute l’équipe de la maison d’édition, les auteurs et illustrateurs qui ont apprécié sa personnalité dans d’innombrables salons du livre, s’inclinent avec beaucoup d’émotion devant sa disparition. Ensemble, ils disent toute leur affection à Philippe, à leurs deux enfants et à leur famille.

Rue du monde, mardi 14 décembre 2010

Contact : ruedumonde @wanadoo.fr Tél. : 01 30 48 08 38