From Queen’s hat to whales and crocodiles
Du chapeau de la reine, aux baleines et aux crocodiles
26 janvier 2017

Vous voulez emmener vos élèves courir après la reine à travers Londres, leur faire découvrir l’humour anglais, naviguer sur les eaux sombres d’Ecosse, faire rentrer un éléphant dans un bus anglais, suivre un bébé crocodile qui a peur de l’eau : cette rubrique est pour vous ! Rien de mieux pour découvrir la culture anglaise que de picorer dans la magnifique et abondante production de livres jeunesse.

You want to take your students chasing the Queen through the streets of London, make them discover British humour, sail on the dark waters of Scotland, take an elephant into an English bus, or follow a baby crocodile afraid of the water ? This rubric is for you. Nothing better to discover English cultur than pick up in the splendid and profused production of children’s books. Nothing better to discover English cultur than pick up in the splendid and profused production of children’s books.

We found a hat

De Jon Klassen, Ed. Candlewick Press, Cycle 2

Deux tortues trouvent un chapeau. Elles sont deux, il n’y a qu’un seul chapeau. Que faire ? Mieux vaut oublier cet objet qui ne peut être partagé. Le soleil se couche, puis la nuit tombe. Il reste à rêver de ce beau chapeau… Un texte très simple, des illustrations minimales : les tortues, le chapeau, un brin d’herbe, un cactus… avec de jolis fonds aux tons gris. Un très bel album à conter, jouer, transposer…

Two turtles find a hat. There is only one hat for the both. And the hat looks good on both of them. What to do ? Better forget this object that cannot be shared. The sun goes down and night falls. The beautiful hat remains to be dreamt of… A very simple text and minimal illustrations : the turtles, the hat, a blade of grass, a cactus… on pretty backgrounds in shades of grey. A very nice album to tell a tale, play, and speak about dreams and friends.

The crocodile who didn’t like water

De Gemma Merino, Ed. Macmillan, Cycle 2

Un petit crocodile qui aime grimper aux arbres au lieu de jouer dans l’eau avec les autres, voilà une version revisitée du vilain petit canard, en beaucoup plus drôle. Notre crocodile est juste adorable avec sa bouée rouge achetée avec son argent de poche, et son sourire terrifié. Dès la première page un indice aurait pu nous mettre la puce à l’oreille, mais le suspens fonctionne bien et on se marre jusqu’au bout. Tout en réfléchissant aux différences, et en parlant de ce qu’on aime et de ses émotions.

A little crocodile who loves to climb trees instead of playing in the water with the others : here is a revisited Ugly Duckling, but way funnier. Our crocodile is adorable in the red lifebelt he bought with his own pocket money ( “teeth money”) and his terrified grin. From the beginning, a clue should have made you suspicious but the suspense works and you laugh until the end. It is about differences and what you love and feel. I love the pictures of this baby crocodile who is able to split fire.

The Queen’s hat

De Steve Antony, Ed. Hodder Chldren’s books, Cycle 2

Un coup de vent et le chapeau de la reine s’envole. A sa poursuite, la reine (suivie de ses gardes) traverse tout Londres ! Trafalgar square, London zoo, London underground, grande roue, Tower bridge, Big ben et Kensington Palace… Une belle occasion de visiter Londres, et de pointer la place de la reine, le folklore des gardes, de découvrir les grands bâtiments de Londres… avec très peu de texte et un dessin plein d’humour, au trait noir ponctué par les vestes rouges des gardes, et la reine au petit manteau bleu qui court devant.

A gust of wind and the Queen’s hat flies away. Chasing it, the Queen (followed by her guards) goes all through London : Trafalgar square, London zoo, London underground, the ferris wheel, Tower bridge, Big ben and Kensington Palace… A splendid occasion to visit London and point out the role of the Queen, the folklore of the Queen’s Guard and to discover London monuments… with a little amount of texts and very funny drawings : black lines punctuated by the guards’ red jackets and the little blue overcoat of the Queen running ahead of them.

The storm whale

De Benji Davies, Ed. henry Holt and Company New York, Cycle 3

Un petit garçon qui vit seul sur une île avec son père, trouve un bébé baleine échoué sur une plage après une tempête. Il le ramène à la maison et l’installe, en douce, dans sa baignoire, pas certain que son papa apprécie au retour de la pêche… La douceur de l’histoire tient aussi aux illustrations qui nous installent dans ce paysage marin. L’œil invité à se balader, ne peut s’empêcher de chercher les six chats dès la première page. Une histoire qui parle de solitude et de tendresse.

A little boy, living on an island alone with his father, finds a baby whale beached after a storm. He brings it home and hides it in the bath, not sure his father’s approval of the catch. The gentleness of the story is carried by the illustrations that set the maritime landscape. The eye is invited to stroll and cannot help but search the six cats as soon as the first page. A story about solitude and tenderness.

A world of your own

De Laura Carlin, Ed. Phaidon, Cycle 3

Ce qui est bien quand on s’invente un monde, c’est qu’on y met ce qu’on veut. En commençant par redessiner sa propre maison à partir d’une photo, l’auteur donne le procédé de sa création : partir du réel et le réinventer. Texte et illustrations étroitement complémentaires vont ensuite s’intéresser au voisinage, et de proche en proche reconstruire tout un monde. Moins décousu qu’il n’y parait mais avec un petit côté absurde bien british, ce livre permet dune foule de thèmes et d’activités.

What is good about inventing a world is that can put what you want in it. The author redraws his own house using a photograph and reveals his method of creation : starting with reality and reinventing it. The text and illustrations, closely complementary, take an interest in the vicinity and, step by step, rebuild an entire world. This book is less disjointed than it seems and has a kind of British sense of the Absurd. It permits numbers of different activities.

You can’t take an elephant on the bus

De Patricia Cleveland-Peck, illustrations de David Tazzyman, Ed. Bloomsbury Publishing, Cycle 3

Si l’on ne peut faire monter un éléphant dans un bus, il est tout aussi impossible de faire voyager un tigre en train, une girafe en avion ou une baleine à vélo. L’humour loufoque est servi par des illustrations désopilantes qui font le tour des différents moyens de transport. Mais comment les animaux peuvent-ils alors voyager ? Rendez-vous à la fin de l’histoire pour la réponse. Le texte est accessible, et les situations sont de très bons supports de langage.

If you can’t take an elephant on the bus, it is, as well, rather impossible to bring a tiger on the train, a giraffe on a plane and a whale on a bike. The extravagant humour is served by hilarious illustrations of the different means of transportation. How do the animals actually travel ? You’ll have to wait until the end of the story to find out. The text is quite accessible and the situations are a very good support to learn the language.


A child of books

De Oliver Jeffers, illustrations de Sam Winston, Ed. Candlewick Press

Une petite fille navigue sur un océan de mots et arrive jusqu’à la maison d’un jeune garçon. Elle l’invite à l’aventure dans le monde des histoires : de la recherche de trésor au cache-cache dans la forêt des contes, des monstres aux châteaux, c’est tout l’univers des histoires pour enfants qui est convoqué, sur fond de graphismes originaux faisant la part belle aux textes typographiés qui servent aux décors, quand le texte de l’histoire est manuscrit, en quelques mots qui s’étirent de pages en pages. Une belle occasion de tenter aussi les arts plastiques en anglais ?

A little girl sails on an ocean of words and arrives at a young boy’s home. She invites him in an adventurous world of stories : from treasure hunts to hide-and-seek in the Forest of Tales, climbing castles to be safe of monsters, the universe of children tales is evoked. Original drawings based on typography serve as a setting, as the text is handwritten and spread over the pages. A beautiful occasion to experiment fines arts in English.