Anniversaire
Erasmus a 30 ans
23 janvier 2017

Le programme européen de mobilité Erasmus fête ses 30 ans. Conçu pour démocratiser les échanges universitaires internationaux, il a favorisé davantage d’harmonisation des cursus en Europe.

Depuis 1987, ce sont plus de 5 millions d’étudiants, mais aussi d’enseignants, de formateurs, de lycéens et plus récemment encore d’apprentis ou de jeunes entrepreneurs, qui ont participé aux programmes, devenus Erasmus+ en 2014. Ils se sont diversifiés avec le temps. Depuis trente ans, un million de Français ont pris la route pour s’installer pour quelques mois dans l’un des 33 pays qui participent maintenant à cette initiative européenne. Au-delà de son apport pour l’apprentissage des langues, le programme permet de tisser des liens avec les cultures d’autres pays et constitue une véritable expérience de vie. Il a permis de multiplier les accords d’échange entre universités et offre une belle carte de visite pour décrocher un emploi.

Un programme plébiscité

C’est l’Espagne qui tient la tête des pays tant par le nombre de personnes envoyées à l’étranger que par celui d’étudiants reçus. Le climat et l’imaginaire collectif autour du film l’Auberge espagnole ne font pas tout. Le coût de la vie peu élevé est attractif quand le financement reste le principal problème des candidats au départ. Le budget du programme européen est de 14,7 milliards d’euros pour la période 2014-2020, 40 % de plus que pour 2007-2014. Une meilleure attribution des bourses et le cumul possible de différentes aides (CROUS, régions, départements, Europ’App...) devraient permettre de démocratiser encore davantage ce programme plébiscité, quand dans le même temps l’Union européenne traverse une crise existentielle majeure.