Tous en grève ! Tous en rêve ! (A) Alain Serres, ill. Pef – Rue du Monde, Histoire d’histoire 2008 (13,80€) Dès 8ans
16 mai 2008

Tous en grève ! Tous en rêve ! (A) Alain Serres, ill. Pef – Rue du Monde, Histoire d’histoire 2008 (13,80€) Dès 8 ans

L’originalité de cet album, c’est qu’il évoque Mai 68 du côté des ouvriers, en province, loin de Paris, du Quartier latin et du mouvement étudiant, sans qu’il soit pour autant occulté.

C’est Martin 12 ans ( Alain Serres, son double, s’est nourri de ses propres souvenirs d’enfance !) qui raconte SON Mai 68. Martin vit dans le Sud-Ouest et sa sœur Nina est étudiante à Bordeaux. La seule de la cité ! La mère tient la maison et gère avec inquiétude un porte monnaie qui se vide. Le père est cheminot, en grève depuis plusieurs jours pour les salaires. L’école de Martin étant fermée, il accompagne son père sur le porte-bagage du Vélo-Solex. Pas toujours facile de convaincre les collègues, de persuader les ouvrières des petites entreprises étroitement dépendantes du patron, de débrayer !

Mais la grève s’étend, le 13 mai est un triomphe.

A la télé de son copain Charles – dont le père est gaulliste comme beaucoup de gens de la cité - Martin voit les CRS matraquer les étudiants. Il s’inquiète pour Nina qui occupe sa fac ; mais elle débarque à la maison par le dernier train, porteuse de discours étonnants… avec un gars chevelu, bizarre qui lui tient la main !

C’est ainsi que Martin vit au quotidien ce Mai 68, allant de découverte en découverte, jusqu’aux accords de Grenelle, la douloureuse reprise du travail, les législatives qui à sa grande stupéfaction, voient la victoire « de ceux qui n’ont pas fait grève » … Mais son Mai 68 est inoubliable et grâce aux acquis obtenus, on aura la télé en octobre pour les Jeux de Mexico et – Ô merveille ! – une 4L bleue !

Les dessins de Pef très inspirés par les affiches de Mai 68, éclatent de couleurs et de mouvement. Comme les autres livres de la collection « Histoire d’histoire », le récit est ponctué de petites vignettes d’archives, commentées, qui éclairent le contexte « Dans notre album, nous sommes loin des caricatures de grévistes nantis, irresponsables, prenant le public en otage (…) C’est un moyen de se rappeler que les évolutions de la société ne se font pas sans heurts. Pas plus qu’elles ne s’accomplissent sans grands rêves collectifs. » (A Serres).

Marie-Claire Plume