Construire et concevoir

Mis à jour le 05.02.24

min de lecture

La technologie : une discipline délaissée, pourtant à forts enjeux sociaux et scolaires

Suppression en 6e et nouveaux programmes en cycle 3… L’actualité de la technologie remet sur le devant de la scène une discipline délaissée, pourtant à forts enjeux sociaux et scolaires.

Supprimé de l’emploi du temps des élèves de sixième à la rentrée 2023, l’enseignement de la technologie en cycle 3 est désormais concentré sur les deux dernières années de l’école primaire. Selon les nouveaux programmes, cet enseignement doit prendre appui sur la démarche expérimentale et intégrer les enjeux écologiques. Avec pour objectif la formation d’un esprit critique permettant aux futurs citoyens et citoyennes de distinguer faits et opinions.
Un objectif pédagogique ambitieux qui pose, en creux, la question de la formation des enseignant•es. Alors qu’un rapport de l’Académie des sciences et de l’Académie des technologies publié en 2020 (« Science et technologie à l’école primaire ») soulignait la nécessité « d’avoir la maîtrise d’une culture scientifique et technologique » pour appréhender « les questions socialement vives » portées par cette discipline, les chiffres montrent que les PE sont insuffisamment préparés à cet enseignement. En effet, à peine 1 à 2 % du nombre de journées de formation continue sont consacrées aux savoirs scientifiques et technologiques tandis que seuls 14% d’entre eux sont issus d’une filière universitaire scientifique au moment où ils abordent leur formation initiale - Direction générale de l’enseignement scolaire (Dgesco). Jacqueline Bonnard, formatrice en enseignement technologique, affirme toutefois qu’il n’est pas nécessaire que le PE « soit un scientifique de haut niveau pour enseigner la technologie », à condition qu’il bénéficie d’une formation notionnelle et didactique renforcée. « Le travail en équipe, la mise en réflexion à plusieurs autour d’un objet permettent de mettre en avant les concepts ou principes à travailler avec les élèves », précise-t-elle.

Un outil pédagogique pour appréhender le réel

Au sein de leur classe, des PE conçoivent des activités technologiques qui contribuent à structurer la réflexion de l’enfant sur son environnement et permettent de comprendre le monde technique, de participer à l'apprentissage du travail collectif ou de maîtriser des outils numériques. Cette discipline vise à appréhender le réel à travers l’expérimentation, la confrontation scientifique des idées, l’analyse des objets et la découverte des savoirs mis en œuvre pour leur fabrication. À l’école Cyrano de Bergerac, à Bergerac (Dordogne), Karine Girault vérifie ainsi à travers la construction d’un jeu d’adresse électrique comment les élèves « apprennent à essayer, à adapter lorsqu’on passe à la phase concrète. Mon objectif est qu’ils soient dans le faire pour apprendre. Il s’agit de partir d’un jeu qu’ils connaissent et utilisent pour comprendre comment il fonctionne. La démarche consiste à enlever le côté magique du jeu en rendant les élèves concepteurs ». C’est également l’objectif pédagogique visé par Djohara Abed, enseignante de CE1 à l’école Victor Duruy à Lille (Nord). « La phase de manipulation donne aux élèves l’envie d’observer, chercher et comprendre. Alors qu’en résolution de problèmes, ils n’ont pas spontanément le goût de la recherche, la technologie permet de le susciter ». Parce que cela rejaillit positivement et de manière transversale sur l’ensemble des acquisitions, « ne pas se limiter aux « fondamentaux » est profitable aux élèves, souvent trop prudents pour leur permettre d’oser et d’être actifs dans les apprentissages », abonde Frédéric Plateau, deuxième enseignant de cette classe.

FsC 495 Dossier Techno 2

Une discipline au cœur des enjeux contemporains

En outre, les savoirs techniques ne sont pas exempts d’enjeux sociaux. Jacqueline Bonnard insiste ainsi sur le rôle joué par la technologie dans « l'appropriation d’une approche culturelle de la conception et de l’usage des objets représentatifs d’une société ». Selon Joël Lebeaume, professeur émérite à l’Université Paris Cité, l’enseignement de la technologie a du mal à trouver sa place dans un « système éducatif scindé entre la voie générale et technologique et la voie professionnelle ». « Ce clivage sociologique et épistémologique vise des finalités distinctes qui participent à la dévalorisation de cette discipline », reflétant une hiérarchie sociale arbitraire entre savoirs théoriques et savoirs pratiques. Ces derniers, étendus aux pratiques de réparation, bricolage ou de couture, ont été délaissés dans la scolarité obligatoire. Ils prennent pourtant une acuité particulière dans la lutte contre la crise climatique et les pollutions. Des enjeux contemporains « en particulier en matière de développement durable, par le choix des matériaux, le souci du recyclage, les défi s environnementaux… » de plus en plus pris en compte dans les enseignements technologiques.

Écrire à la rédaction

Merci de renseigner/corriger les éléments suivants :

  • votre prénom n'a pas été saisi correctement
  • votre nom n'a pas été saisi correctement
  • votre adresse email n'a pas été saisie correctement
  • le sujet n'a pas été saisi correctement
  • votre message n'a pas été saisi correctement

Merci de votre message, nous reviendrons vers vous dès que possible