Mutations d'office, une décision inacceptable !

Mis à jour le 20.04.22

min de lecture

Six enseignantes et enseignants de l’école Pasteur en Seine-St-Denis sont mutés d’office par le DASEN du 93. A l’origine, les agissements d’une directrice les accusant notamment de « gauchisme » dans une publication d’extrême droite.

Six PE adjoint.Es de l'école Pasteur (93) se sont vues notifié·es une mutation-sanction dite "dans l'intérêt du service". Une décision de l'institution qui passe mal. Depuis le début de l'année, les PE adjoint·es de l'école n'ont eu de cesse de dénoncer les dysfonctionnements de la directrice récemment arrivée sur l'école. Une situation qui a dégénéré en janvier dernier lorsque cette dernière s'est exprimée dans un journal d'extrême droite et dans une vidéo YouTube, décrivant des situations totalement délirantes.

Les PE adjoints, facilement identifiables, décident de déposer une main courante et demandent à leur hiérarchie de les soutenir dans le cadre de la protection fonctionnelle. Une enquête administrative est diligentée mais à charge ...

La directrice est déplacée dès la fin du mois de janvier, le climat de l'école redevient serein. Alors, lorsque les six PE reçoivent le courrier leur notifiant leur mutation d'office - avant même la fin de l'enquête administrative - c'est la stupéfaction dans l'école. En effet, non seulement les personnels adjoints n’ont pas été soutenus par leur hiérarchie mais ils sont maintenant sanctionnés par une mutation d’office « dans l’intérêt du service ». Le Dasen avalise donc les propos mensongers de la directrice qui a jeté en pâture ses collègues de travail dans un magazine d’extrême-droite.

Alors que l’ensemble de l’école est en grève reconductible depuis cette décision, le mercredi 20 avril, parents , enseignants et soutiens se sont retrouvés près du ministère de l'éducation nationale pour demander des comptes à JM Blanquer.

 Le SNUipp-FSU dénonce une décision irresponsable qui va à l’encontre de l’apaisement nécessaire au bon fonctionnement du service public d’éducation. Il apporte tout son soutien aux enseignantes et enseignants adjoints de l’école Pasteur et exige l’annulation des sanctions de mutation d’office les concernant.