Revalorisation de l’ISSR et de l’IFF

Mis à jour le 07.07.22

min de lecture

Face à la hausse des prix des carburants, le gouvernement a enfin répondu à la demande d’une augmentation des indemnités ISSR et IFF. Mais celle-ci reste insuffisante.

Comme le demandait légitimement le SNUipp-FSU depuis des mois, les indemnités ISSR et IFF ont enfin été revalorisées. L’augmentation des taux est rétroactive au 1er janvier 2022.

L’Indemnité de sujétions spéciales de remplacement (ISSR) est enfin revalorisée, après un gel quasi total depuis 2010. Son montant est dorénavant désindexé du point d’indice. Cette indemnité reconnait la spécificité de la mission de remplacement et devrait couvrir plus que les seuls frais de déplacement. Son montant varie en fonction de la distance entre l’école de rattachement et celle où s’effectue le remplacement.

Tranche kilométrique Au 1er janvier 2022 Ancien montant
Moins de 10km  15, 94 € 15,38€
De 10 à 19km 21,04 € 20,02 €
De 20 à 29km  26,16 € 24,67 €
De 30 à 39km 30,87 € 28,96 €
De 40 à 49km 36,86 € 34,40€
De 50 à 59km 42,89 € 39,88 €
De 60 à 80km 49,24 € 45.66 €
Tranche supplémentaire de 20km 7,34 € 6,81 €

Chaque journée effective de remplacement ouvre droit au versement de l’ISSR. Si deux remplacements différents ont lieu dans la même journée, l’ISSR n’est versée qu’une seule fois. Son montant est calculé sur la base de la distance la plus longue entre l’école de rattachement et chacune des deux écoles où a eu lieu le remplacement.

L’indemnité forfaitaire de formation (IFF) allouée aux personnels enseignants et d’éducation stagiaires, passe quant à elle de 1000 € à 1100 € annuels, toujours répartis en 10 versements.
Pour les étudiant·es alternant·es, une indemnité de sujétion de formation a été créée pour prendre en compte les frais de déplacements. D’un montant de 700 euros annuels, elle sera mise en place à compter de la rentrée de septembre 2022.

Concernant les mobilités durables, le ministre de la transformation et de la Fonction publique a annoncé des mesures pour la rentrée 2022 (sans plus de précision) : d'une part la possibilité de cumuler le forfait mobilité durable (vélo, covoiturage … ) et la prise en charge partiel par l'employeur de l'abonnement /titre de transport en commun ; d'autre part la volonté d'élargir le nombre d'agent.es bénéficiaires du forfait mobilité durable en abaissant le nombre de jours de déplacement.

Le SNUipp-FSU se félicite que le gouvernement ait entendu la demande légitime des personnels sur la nécessité de revaloriser les frais de déplacement. Cette augmentation indispensable reste cependant insuffisante. D’une part elle ne compense pas la hausse du prix des carburants et d’autre part elle ne concerne pas les frais de déplacements de l’ensemble des personnels se déplaçant pour leurs missions (membres des RASED, CPC etc.). Il continue à revendiquer une revalorisation de l’ensemble des salaires, pour que tous les personnels soient enfin reconnus.