Oser la liberté pédagogique

Mis à jour le 23.11.22

min de lecture

Liberté pédagogique, de choix et de pratiques, élément fondateur de l'école républicaine

Alors que les politiques éducatives prônant l’autonomie des écoles tendent à grignoter la liberté pédagogique, élément fondateur de l’école républicaine, la profession enseignante souligne son attachement au libre choix des méthodes et des pratiques. Objectif : assurer à tous les élèves des apprentissages de même qualité et sans rupture d’équité.

« La liberté pédagogique est constitutive du métier d’enseignant. Elle s’exerce dans le respect des objectifs fixés par les programmes nationaux définis sous l’autorité du ministre de l’Éducation nationale et approuvés par le Parlement. Chaque enseignant a la responsabilité d’identifier et de mettre en œuvre les méthodes qui permettent à ses élèves d’atteindre ces objectifs. » Les mots du chercheur Philippe Meirieu résonnent avec une acuité particulière au moment où Emmanuel Macron voudrait généraliser l’expérimentation de « l’école du futur », un projet basé sur l’autonomie des établissements et l’affectation de moyens supplémentaires en faveur des équipes enseignantes engagées dans un processus de contractualisation. Pour mieux « vendre » son dispositif, le chef de l’État promet aux PE une plus grande liberté dans le choix des méthodes et des contenus de leur enseignement. Toutefois, l’historien Claude Lelièvre voit chez le président de la République « une fameuse contradiction » à vouloir « opérer une révolution copernicienne et, dans le même temps, remettre en cause la liberté pédagogique qui est la plus essentielle des libertés pour l’œuvre d’éducation et d’enseignement ».
À l’opposé du discours présidentiel et après cinq années de prescriptions subies, les enseignants et enseignantes réaffirment leur droit d’exercer librement leur métier dans le cadre des programmes et des instructions ministérielles. Leur objectif est de permettre à tous les élèves d’accéder à une culture commune et de se construire en tant que citoyens et citoyennes. 

Choisir des projets, concevoir des outils pédagogiques

La liberté pédagogique, les PE la pratiquent au quotidien et ne sont pas dans l’attente d’injonctions « d’innovation ». Ils n’entendent pas la sacrifier non plus à l’aune des changements de cap promis par « l’école du futur ». Ainsi, à l’école élémentaire Jean-Macé au Mans (Sarthe), l’équipe enseignante fait le choix de projets porteurs de sens pour dépasser les difficultés rencontrées par certains élèves dans l’apprentissage du calcul . «Nous avons réfléchi ensemble à la façon de résoudre ces difficultés pour que chaque élève trouve sa place et progresse », indique la directrice, Sandrine Lechaine. « C’est important de pouvoir choisir nos projets, concevoir nos outils en lien avec les besoins des élèves et nos envies », ajoute Nathalie Carfanten, enseignante.

              "La liberté pédagogique, les PE la pratiquent au quotidien et ne sont pas dans l’attente d’injonctions « d’innovation »”

À l’école maternelle Signadour à Vence (Alpes-Maritimes), l’équipe enseignante tient à ne pas anticiper les apprentissages réalisés au CP et à éviter une entrée « trop technique de la lecture qui ne prépare pas au sens », précise Claudine Llado, la directrice. Les enseignantes sont attachées à une liberté pédagogique fondée, selon Joëlle Sou, sur « un libre choix des thèmes, des albums,
avec toute latitude pour partir du vécu des enfants et de ce qu’ils amènent à l’école ».

« Pas un simple exécutant » 

Claude Lelièvre insiste sur le fait que « l’enseignant ne peut pas être un simple exécutant ». L’universitaire estime que le PE exerce « un métier d’éducateur qui dépasse de loin toute procédure établie et toutes indications données une fois pour toutes et pour tout le monde ». Il précise également que le rôle de l’enseignant ne se limite pas à « donner quelques instruments aux élèves, mais à les élever dans l’ensemble de leur comportement et de leurs capacités de penser ».
Une conception qui rejoint celle défendue par Cécile Berterreix, PE et formatrice INSPE à l’Université de Bordeaux. « La liberté pédagogique est synonyme de choix conscients, raisonnés, adaptés de la part d'enseignants concepteurs de leur métier », estime-t-elle en relevant « qu’exercer sa liberté pédagogique relève d'un savoir-faire enseignant pour traduire en contexte les prescriptions ». Pour Cécile Berterreix, « une forte tension existe donc entre l’horizontalité affichée concernant le travail individuel et collectif et l’organisation verticale du travail, incluant les injonctions sur les bonnes pratiques ».

"C'est important de pouvoir choisir nos projets, concevoir nos outils en lien avec les besoins des élèves et nos envies"

Loin des vertus supposés d’une autonomie dont les effets sur le métier enseignant restent à observer, la liberté pédagogique demeure un élément constitutif et indispensable du métier enseignant et de l’école républicaine. Comme le disait le philosophe et pédagogue
Ferdinand Buisson, cité par Claude Lelièvre, « seul un être libre peut former des êtres libres ».

Dossier 486 liberté péda©MILLERAND-Naja

« POUVOIR D’AGIR »
L’« autonomie des établissements » mise en avant au cours de l'expérimentation marseillaise est en passe d'être généralisée. Basée sur des financements sur projets octroyés par les rectorats à certaines écoles, elle constitue pour le SNUipp-FSU une rupture d'égalité entre écoles, entre élèves et entre PE. Elle entraîne la mise en concurrence des écoles, entérine l'abandon de la même ambition pour les élèves et ouvre la participation des directeurs et directrices aux recrutements et à l'octroi de gratifications individualisées. Face à cette mainmise financière et pédagogique de l'administration, le SNUipp-FSU défend le « pouvoir d'agir » de tous les acteurs et actrices de l'école, la liberté pédagogique dans le cadre des programmes, les collectifs de travail, le développement de la culture professionnelle. Cela passe par des formations, des moyens humains et matériels à la hauteur pour toutes les écoles.

Écrire à la rédaction

Merci de renseigner/corriger les éléments suivants :

  • votre prénom n'a pas été saisi correctement
  • votre nom n'a pas été saisi correctement
  • votre adresse email n'a pas été saisie correctement
  • le sujet n'a pas été saisi correctement
  • votre message n'a pas été saisi correctement

Merci de votre message, nous reviendrons vers vous dès que possible