Des savoirs spécifiques

Mis à jour le 05.02.24

min de lecture

Interview de Jacqueline Bonnard, formatrice en technologie

Jacqueline Bonnard est formatrice en enseignement technologique, militante GFEN - Groupe français d’éducation nouvelle.

FsC 495 Dossier Techno Jacqueline Bonnard

Quels sont les savoirs spécifiques à la technologie ? 

Dans l’imaginaire collectif, on limite souvent la technologie à du bricolage, du travail manuel. Si les sciences physiques, qui lui sont souvent associées, visent la construction de lois, la technologie, elle, utilise un certain nombre de savoirs d’actions efficaces au regard d’un objectif répondant à un besoin humain. Le but de cette discipline est, en fait, l’appropriation d’une approche culturelle de la conception et de l’usage des objets représentatifs d’une société. L’étude des objets se fait autour d’un triptyque : les techniques utilisées pour les fabriquer, les matériaux façonnés pour les produire et les outils conçus pour atteindre les objectifs visés. Concevoir un objet est aussi résoudre un problème dans la maîtrise de son environnement.

Pourquoi enseigner une posture de recherche dès le plus jeune âge ?  

Très tôt, les interférences avec les objets qui l’entourent amènent l’enfant à se poser des questions. Il est important de partir de celles-ci pour tenter d’y répondre en passant par l’expérimentation, la confrontation aux autres. L’objectif est de passer d’une approche sensorielle qui nous fait penser que ce que l’on voit est la réalité à une représentation objective et cohérente du monde. Il s’agit aussi de se questionner pour identifier les caractéristiques de l’objet étudié et amener ainsi à trier et catégoriser. En observant et manipulant des objets aux fonctions différentes mais ayant tous une manivelle, les élèves repèrent l’élément caractéristique commun, apprennent le vocabulaire spécifique, « bras », « maneton » et sa fonction. La démarche d’investigation fait émerger les concepts de levier, de transmission et transformation du mouvement. On passe alors du statut d’usager d’un objet à celui de technicien.

Comment dépasser les obstacles à cet enseignement ? 

Les PE mettent souvent en avant le manque de matériel et d’espace dédiés dans leur classe. Il n’y a pourtant pas besoin de beaucoup de matériels ou d’outils particuliers. L’objectif est d’amener les élèves à se poser des questions autour d’objets de l’environnement. Comment ça tient ? Comment cela a été conçu ? En maternelle, par exemple, partir de l’étude et de la manipulation de pinces à linge est un support suffisant et formidable pour travailler autour des principes du levier, liaison pivot et préhension. Souvent issus de filières non scientifiques, les PE pensent avoir une maîtrise insuffisante et se sentent peu légitimes. Une formation dans ce domaine est importante. Mais il n’est pas non plus nécessaire d’être un scientifique de haut niveau. Le travail en équipe, la mise en
Réflexion à plusieurs autour d’un objet permettent de mettre en avant les concepts ou principes à travailler avec les élèves. Enfin, l’organisation de défis entre plusieurs classes avec des constructions d’objets selon un cahier des charges amène la nécessité de répondre aux exigences fixées et de s’adapter en se confrontant au réel.

Écrire à la rédaction

Merci de renseigner/corriger les éléments suivants :

  • votre prénom n'a pas été saisi correctement
  • votre nom n'a pas été saisi correctement
  • votre adresse email n'a pas été saisie correctement
  • le sujet n'a pas été saisi correctement
  • votre message n'a pas été saisi correctement

Merci de votre message, nous reviendrons vers vous dès que possible